valerieperroncontact@hotmail.com

La légitimité et ce que l’on en fait.

Ne crois personne sur parole, fais ta propre expérience

La légitimité et ce que l’on en fait.

La légitimité et ce que l’on en fait.

La question que nous allons bien souvent nous poser lorsque nous perdons ou quittons notre emploi, que nous nous retrouvons au chômage, ou même en fin de droit, que nous décidions de suivre notre voie, de nous reconvertir. De croire en nos projets coûte que coûte, faire des concessions , Et le regard des autres dans tout ça? « où sont les frontières de la légitimité »?

Exercer un métier pour la sécurité de l’emploi, pour lequel on se lève chaque matin et nous rendons à reculons, pour payer nos factures et remplir notre frigo et au mieux pouvoir se payer quelques distractions ou loisirs de temps à autre avec Z’homme et les zouzous. Es-ce réellement la vie que je veux et la vie que je souhaite pour ma famille? Passer 8h par jour 5 à 6 jours par semaine dans un environnement oppressant, stressant pour la sécurité financière (pas certains) et de l’emploi (rien n’est acquis). C’est ça la vie? Qui l’a donc décidé ?

Je devrais laisser un système sociétaire continuer à prendre le pas sur ma vie et sur mes choix? Stop et trêve d’excuses. La vie file et il est temps de vivre et de se donner les moyens. Tout n’est qu’une histoire de choix, mais attention ce n’est pas en claquant des doigts que tout se réalise. Tout ne se construit pas du jour au lendemain.

Pour imager:

Prenons l’exemple du personnage de Camille, du roman de Raphaëlle Giordano: « ta 2ème vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une »
Ma bible cela dit en passant.  Donc Camille, une trentenaire mariée avec 1 enfant, un emploi et une situation financière convenable et pourtant elle n’est pas heureuse. Qui ne s’est jamais dit « J’ai tout pour être heureux, et pourtant ce n’est pas le cas ». Es-ce une prise de conscience assez forte pour oser passer à l’action? Est-ce qu’il est légitime de tout stopper, de chambouler la vie du cocon familial  et de  virer de bord Lorsque l’on ressens cela comme une urgence, et comme quelque chose de vital de le faire !

Je pense qu’il faut savoir s’écouter oui. Il faut le faire de façon réfléchi, mais pas trop. Personnellement je suis mon intuition et elle me trompe rarement. Encore une fois je ne dis pas que c’est facile, mais c’est Possible! On peut suivre un but et réadapter en cours de route, même passer par d’autres chemins pour y parvenir.

 Le regard des autres dans tout ça? Ne vous infliger pas tout ceci.

Bien souvent pour les gens qui nous sont les plus proches comme la famille, les amis par exemples, ils vont avoir peur pour nous et vont donc se comporter comme ci c’était la plus belle des bêtises de quitter sa zone de confort, mais eux ne l’ont jamais fait… Ils ont un avis bien arrêter sur le sujet , ils nous découragent et démontent un à un tout ce qu’on se prend la tête à mettre en place.

Mais bien souvent même si c’est très maladroit de leur part , c’est leur façon à eux de nous dire qu’ils ont peur pour nous, et que faire des choses qui sortent de l’ordinaire ce n’est pas normal …. Bien entendu, au delà d’essayer de les comprendre, leur comportement , leurs mots , leurs préjugés vont nous frustrer et à la limite nous allons nous sentir agresser. Nous devons comprendre que certains s’inquiètent vraiment pour nous,  mais nous ne devons en aucun cas nous infliger tout ça.

Pourquoi ne nous sentons-nous pas légitimes?

Là encore une fois nous avons le choix. Entourez-vous de personnes qui vous élèveront! Entourez-vous de personnes qui vous comprennent qui vous soutiendront et vous porteront. Je ne dit pas qu’il faut rompre les ponts avec les irréductibles ou avec ceux qui ne vont pas dans notre sens. Il s’agit simplement qu’il faut savoir prendre le recul nécessaire. Quand les gens ne comprennent pas et ne nous soutiennent pas. Tout comme les personnes qui vont démonter une à une les fondations que nous posons.. Attention à qui vous avez dans votre entourage.. Il y aura toujours quelqu’un qui aura quelque chose à dire. Faites-vous un peu confiance, sachez vous entourer et lancez-vous. Pour ce qui est de la légitimité c’est bien souvent la peur qui tente de nous ralentir. Il faut néanmoins savoir l’écouter pour mieux appréhender mais il faut aller au delà.

 

commentaires Facebook

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :